navigation

J’apprends le français, j’approfondie la connaissance de ma langue maternelle 19 avril, 2009

Posté par étranger dans : Non classé , ajouter un commentaire

Bien sûr je ne parle pas de l’apprentissage des phrases banales comme « Comment allez-vous ? » ou « Combien coûte un kilo d’oranges ? » Je pense plutôt au langage soutenu et aux mots qu’une personne normale n’emploie pas tous les jours, mais qui sont censés être compris par une personne cultivée.

Vous voulez vous cultiver ? Ben, choisissez une langue étrangère et l’apprenez bien. C’est une possibilité.

Se faire intéressant tout en restant fidèle à soi-même 17 avril, 2009

Posté par étranger dans : Non classé , ajouter un commentaire

Voilà, j’ai tout dit dans le titre de l’article. Je suis quelqu’un de bien, de nature curieuse, je tiens à ce que les gens se sentent bien en ma présence. Avec ma façon d’être j’interpelle les gens de m’aprocher, de m’aborder, bref, j’apparais intéressant. Mais j’ai constaté aussi, qu’après avoir fait ma connaissance, on se désintéresse vite de moi. Même si je suis un bon écouteur (les personnes « désespérées » le détectent très vite), je ne suis pas spontané, audacieux, « cool ». Un peu excentrique, mais c’est tout, et cette dernière « qualité » fait plutôt fuire les gens que les scotcher à moi…

Je pense que c’est la spontanéité (son manque) et une aversion pour l’imprévu qui sont à l’origine de mon problème. Mais c’est dans ma nature, que faire ?

Si par hasard quelqu’un lit cet article (ce qui frise la SF), je lui serait très reconnaissant d’un petit commentaire constructif.

Étranger 16 avril, 2009

Posté par étranger dans : Non classé , ajouter un commentaire

Je suis vraiment un étranger, à savoir au sens figuré. Un étranger parmi les gens. Parfois je m’en moque, parfois ça me dérange et déstabilise. Pourtant je suis quelqu’un de bien, je n’en doute pas. C’est juste que je ne partage pas les mêmes intérêts que la plupart des gens ici, ni nulle part ailleurs, je crois. Je ne fais pas de choses que tout le monde attend de moi, que je suis censé faire (d’après la société dont je fais partie) – je veux faire autrement et des fois je ne sais pas quelle est mon alternative…

Avant j’éprouvais un fort désir d’aller à l’étranger pour enfin être chez moi. J’y suis allé, je m’y suis fait, mais j’étais toujours étranger parmi les gens. C’est bizarre et en même temps intéressant. Je pensais qu’apprendre le français (une langue étrangère) et aller vivre dans un pays francophone pourrait m’aider… La seule chose que je puisse faire pour me sentir chez moi, c’est de me consacrer à l’étude de ce qui m’est encore inconnu.

Alors, jouons 13 avril, 2009

Posté par étranger dans : Non classé , ajouter un commentaire

Dans la revue Le français dans le monde je viens de lire une interview avec Vassilis Alexakis, écrivain grec qui écrit tant en grec qu’en français. Il dit quelque chose de très intéressant, il compare l’apprentissage d’une langue étrangère avec un jeu de ballon. On apprend les mots d’une langue, sa grammaire pour jouer avec. Si on nous donne un ballon, on veut jouer avec et non le mesurer, le peser…

J’apprends le français depuis 1999 et c’est exactement ce que j’ai fait faisais : j’ai examiné examinais la langue, je l’ai observée observais, mais je n’ai osais pas osé écrire, communiquer, par de peur que je fasse trop de fautes.

Comme l’interview m’a inspiré, j’ai décidé d’écrire cet article sur mon blog pour marquer la rupture dans mon attitude vers le français. Celui-ci ne sera plus un objet d’analyse, mais un moyen d’expression, de jeux.

baboune1 |
location studio |
Un paradis azur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Akila, a Life Maker
| Discutons!!!!!
| Jacob